top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAlexandra Sobczak

Patrimoine funéraire : mobilisons nous !

La Commission nationale de sauvegarde du patrimoine funéraire a été créée par Urgences Patrimoine afin d’agir de façon concrète en faveur d’un patrimoine de plus en plus menacé et abandonné.




Le but premier de cette commission est de rassembler un grand nombre d’acteurs engagés, qu’ils soient professionnels du patrimoine, historiens, juristes, représentants institutionnels, représentants associatifs, ou simples citoyens, ayant pour dénominateur commun le sens de l’engagement et du devoir de mémoire. Les actions menées seront des actions de terrain (restauration, entretien, inventaires…), mais la commission se veut également force de propositions auprès des élus et des institutions. Notre territoire a la chance de pouvoir déjà compter sur des associations actives et engagées pour la sauvegarde du patrimoine funéraire, en particulier pour le patrimoine funéraire militaire. Nous sommes convaincus qu’en fédérant les talents et les énergies de chacun, nous pourrons faire avancer cette cause qui nous tient tous à cœur et nous rassemble. Enfin, nous souhaitons être le relai de toutes les initiatives déjà mises en place sur l’ensemble du territoire, car nous savons que « la preuve par l’exemple » est un vecteur déterminant dans la réussite d’un projet.


D’ores et déjà, 120 personnes ont rejoint la commission. Nous ne couvrons pas encore la totalité des départements du territoire, mais en seulement dix jours nous sommes heureux d’avoir mobilisé autant de personnes.


Les trois régions dans lesquelles nous avons pour le moment le plus de membres sont :



L’île de France : 18 membres

Les Hauts-de-France : 15 membres

La Normandie : 14 membres


Concernant les associations qui ont souhaité intégrer la commission, nous sommes heureux d’accueillir Les Gilets Bleu Horizon, Le Comité départemental du Patrimoine et de l’Archéologie du Cher (CDPA 41) et la grande association Patrimoine Aurhalpin qui est la Fédération régionale des acteurs du patrimoine d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Pour le moment, nous en sommes à la phase « administrative », celle la plus ingrate, car il faut dans un premier temps identifier tous les candidats en leur faisant remplir des questionnaires, alors que tout le monde souhaite réellement se mettre au travail, mais, hélas, cette phase ingrate nous permettra d’être plus efficaces dès la mise en place de nos commissions de travail.


Dès la semaine prochaine, nous allons rencontrer de nombreux acteurs du patrimoine funéraire afin de définir les grandes lignes des partenariats que nous envisageons. Si tout se passe bien, nous mettre en place nos premières actions de terrain à partir du 15 juillet.


Certains membres ont d’ailleurs commencé à travailler sur des sujets très pointus. Enfin, parallèlement à tout cela, nous allons mettre en place un comité d’éthique afin d’accroître la crédibilité de notre commission.


Vous souhaitez vous aussi rejoindre la Commission Nationale de Sauvegarde du Patrimoine Funéraire ?


Merci de remplir ce premier formulaire en cliquant sur le lien ICI.


Vous pouvez également nous contacter par mail : urgences.patrimoine@gmail.com


Parce que le patrimoine funéraire est fragile, nous devons nous mobiliser pour sa sauvegarde.


« Ne regardons plus, ENSEMBLE, agissons. »

Comments


bottom of page